Rémy Marchand : Archivage et restitution de données numériques en longue période

Le National Institute of Science and Technology (US) a créé un groupe de travail traitant de l’archivage/restitution de données numériques sur une longue période dont le site est : Un Symposium traitant du même sujet a été organisé fin Avril à Dresde.

Quel est le défi ? Il est de pouvoir utiliser des données générées au tout début de l’âge informatique par des logiciels ou des applications modernes. Il est de permettre qu’un contenu digital créé aujourd’hui soit accessible, lisible, traitable tout au long du cycle de vie de l’information. La réponse à ce défi est : OUI, c’est possible. D’ailleurs, préserver l’information digitale n’est pas un sujet nouveau. Différentes bonnes pratiques existent utilisant une gamme de solutions techniques Mais il est indispensable de sa poser la question de l’archivage/restitution non seulement du point de vue d’une solution correspondant un une architecture informatique donnée, mais surtout du point de vue de l’accès à l’information archivée en toute indépendance vis-à-vis de n’importe quelle architecture de système d’information. C’est au niveau du JTC1 de l’ISO qu’il faudra définir les solutions garantes d’un accès aisé à partir de systèmes et d’équipements divers et variés.

Tagged:

Comments are closed.

Rémy Marchand : Archivage et restitution de données numériques en longue période

Le National Institute of Science and Technology (US) a créé un groupe de travail traitant de l’archivage/restitution de données numériques sur une longue période dont le site est : Un Symposium traitant du même sujet a été organisé fin Avril à Dresde.

Quel est le défi ? Il est de pouvoir utiliser des données générées au tout début de l’âge informatique par des logiciels ou des applications modernes. Il est de permettre qu’un contenu digital créé aujourd’hui soit accessible, lisible, traitable tout au long du cycle de vie de l’information. La réponse à ce défi est : OUI, c’est possible. D’ailleurs, préserver l’information digitale n’est pas un sujet nouveau. Différentes bonnes pratiques existent utilisant une gamme de solutions techniques Mais il est indispensable de sa poser la question de l’archivage/restitution non seulement du point de vue d’une solution correspondant un une architecture informatique donnée, mais surtout du point de vue de l’accès à l’information archivée en toute indépendance vis-à-vis de n’importe quelle architecture de système d’information. C’est au niveau du JTC1 de l’ISO qu’il faudra définir les solutions garantes d’un accès aisé à partir de systèmes et d’équipements divers et variés.

Tagged:

Comments are closed.